09/07/17

Résultats :

Madeleine Joffe (5/6) bat Audélie Lesauvage (15/1) : 6/1, 6/1

Constance Levivier (3/6) bat Juliette Bahri (2/6) : 7/5, 5/7, 6/1

Compte-rendu :

Un seul match perdu - sans enjeu - durant toute la compétition, une finale bien maîtrisée : la Ligue de Paris a été impériale lors des Championnats de France Interligues 12 ans, disputés à Blois. Après avoir successivement dominé l'Alsace, la Provence et le Val-de-Marne, les joueuses de la capitale ont affronté la Normandie pour le titre. Une finale logique entre la tête de série n°1 et n°2.

Le suspense aura tourné court lors du premier match. Madeleine Joffe (à droite sur la photo) a rapidement pris l'ascendant sur Audélie Lesauvage, battue en deux sets (6/1, 6/1). "Elle s'est rendue le match facile et tout le crédit lui en revient, a confié Muriel Methon, capitaine de l'équipe. "Elle a bien récité son tennis, malgré le stress. Elle a parfaitement géré mentalement." La joueuse du TC 16 a donc – logiquement – apporté le premier point à son équipe.

Le second match a été nettement plus accroché entre les deux joueuses les mieux classées de la compétition, véritable "finale dans la finale". Une rencontre qui prenait aussi la forme d'une belle opposition de style entre Constance Levivier (à gauche sur la photo), joueuse de contre et de variations, face à la puissance de feu de Juliette Bahri. Dans la première manche, la Parisienne a su breaker au meilleur des moments à 6-5, pour prendre les devants.

"Un titre pour la vie !"

Mais Bahri, grande gauchère au jeu tout en frappes sèches, n'a pas lâché. Saoulant de coups sa rivale, elle a fini par percer la coriace cuirasse adverse pour égaliser à une manche partout. Mais dans la dernière manche, c'est bien Levivier qui a repris les commandes de la partie pour ne plus les lâcher. Solide physiquement et mentalement, elle a conclu le match au terme d'un ultime jeu particulièrement accroché. "J'ai essayé de jouer bombé, arrondi et long, sinon elle ne mettait que des coups gagnants, a-t-elle expliqué à la fin de la rencontre. L'objectif, surtout, était de ne pas reculer".

Leur capitaine n'a ensuite pas manqué de les féliciter. "Bravo à elles ! Madeleine, qui était remplaçante de Jenny Lim, a très bien rempli son rôle et a fait forte impression. Quant à Constance, elle avait une technique bien précise pour contrer et casser le jeu de Juliette, qui est beaucoup plus puissante. Elle a un jeu très complet, aime bien le chop et les amorties. Cela aurait pu tourner dans les deux sens, et ça s'est joué techniquement et mentalement. Désormais, elles vont partir en Coupe d'Europe avec l'équipe de France, avec un tournoi de préparation en Belgique. Si elles se qualifient, elles joueront en Corse pour les phases finales".

A l'issue de leur rencontre, les deux Parisiennes ne pensaient pas encore à demain. Madeleine et Constance ne boudaient pas leur plaisir et affichaient un large sourire. "C'est une superbe victoire, ont-elle clamé en chœur. On n'était pas sûr d'aller si loin. Au fur et à mesure, les filles jouaient de mieux en mieux, mais nous aussi. C'est un beau titre qu'on pourra garder toute notre vie !".

(Emmanuel Bringuier)