BNP Paribas Open de France : Peifer et Houdet ne s'arrêtent plus | Fédération Française de Tennis

26/06/2017

BNP Paribas Open de France : Peifer et Houdet ne s'arrêtent plus

Para Tennis

Quelques semaines après Roland-Garros, le duo français a remporté le titre en double lors de l'ITF Super Series, disputé à Antony.

Il y a eu du sacré spectacle dans les Hauts-de-Seine la semaine passée. Les meilleurs joueurs mondiaux de tennis-fauteuil s’étaient donné rendez-vous au Parc Départemental des Sports de la Grenouillère, à Antony, pour la 32e édition du BNP Paribas Open de France. Cet évènement est l’un des plus importants de la saison, et figure parmi les six tournois majeurs du circuit mondial "ITF Super Series".

A domicile, devant leur public, les Français ne pouvaient que briller ! Notamment la paire Stéphane Houdet / Nicolas Peifer, intraitable, qui a remporté le trophée du double masculin, prenant le meilleur en finale sur leurs rivaux britanniques Alfie Hewett / Gordon Reid (6/3 7/5). Déjà vainqueurs de ces mêmes adversaires à Roland-Garros, aux championnats du monde et aux Jeux paralympiques, les tricolores s’affirment plus que jamais comme les patrons du circuit.

En simple, Nicolas Peifer s’est arrêté en quart de finale (battu par le Japonais Shingo Kunieda) tandis que Stéphane Houdet a atteint les demi-finales, où il a fini par céder contre Gustavo Fernandez (n°4 mondial), en deux manches (76[2] 6/4). L’Argentin a ensuite créé la surprise en dominant en finale le numéro 1 mondial, Gordon Reid.

"Super plaisir de gagner avec Stéphane"

"C’était une super semaine, le beau temps était de la partie en plus, s’est réjoui Nicolas Peifer. Le tournoi était bien organisé. En simple, j’ai perdu contre Shingo Kunieda, qui a été très bon. J’ai joué contre lui sur le Court central, qui est particulièrement grand, et où la vision du jeu est un peu différente. En double, ça fait super plaisir de gagner avec Stéphane. Hewett et Reid sont deux jeunes très costaud et motivés. A chaque fois, ce sont des gros matchs. Maintenant, on va se tourner vers Wimbledon. Cette année, on va vraiment donner le maximum pour aller plus loin possible… et pourquoi pas rencontrer les Britanniques chez eux en finale !".

Du côté du simple féminin, la n°2 mondiale Jiske Griffioen est venu à bout de la n°1 et tenante du titre, la Japonaise Yui Kamiji, lors d’un duel acharné (6/3, 3/6, 7/6). En double, la paire Yui Kamiji / Marjolein Buis a dominé le duo néerlandais Diede de Groot et Aniek Van Koot (4/6, 6/4, 6/2).

En quad, la finale au sommet entre les deux premières têtes de série a vu la victoire de l’Américain David Wagner contre le Britannique Andy Lapthorne (6/4 4/6 7/5). Wagner a également remporté le trophée en double, associé à son compatriote Bryan Barten.